Accueil

  • Nom : Mareuil-la-Motte

  • Gentilé : Mareuillois(es)

  • Origine : Réunion de deux localités jadis distinctes : Mareuil et Lamothe-Havet

  • Superficie : 916 ha

  • Population : 600 habitants

Présentation

Situation

Compiègne

Noyon

Montdidier

Roye

Autoroute A1

20 km

25 km

20 km

20 km

7 km

Historique

Sous l'Ancien régime, deux villages voisinaient, tous deux sur les berges d'un ruisseau qui naît à Gury. Ils étaient promis à une union durable.

En amont, une dizaine d'habitations constituaient Lamothe-Havet qui appartint un temps au duc Anne de Montmorency, personnage illustre en son temps et qui fit, notamment, de Chantilly et de son château, la splendeur conservée de nos jours.

Moins d'une lieue en contrebas, était le village de Mareuil, rattaché au marquisat de Gournay-sur-Aronde. Il hésita longtemps sur sa graphie : Marogildum,Marolium, Maroeuil, Mareil, Mareux, Mareuil-à-Cerises, Mareuil, etc.

Après la Révolution, Mareuil fut pour un temps rattaché au canton de Ressons puis, définitivement, à celui de Lassigny.

En 1830, après le rattachement de Lamothe-Havet, est adoptée l'orthographe définitive : Mareuil-la-Motte.

Territoire & paysages

Le territoire de Mareuil s'étend depuis la vallée du Ru jusqu'au plateau de Saint-Claude. Il est traversé par trois routes départementales (RD 78, 82 et 142) et comprend deux hameaux : la Motte et Saint-Claude qui est le point culminant du Pays des Sources.

A l'intérieur des limites de la commune, le dénivelé est de plus de cent mètres entre la place publique du village – (alt. : +75m) et le plateau de St-Claude - (alt. : + 186m).

Ce ne sont certes pas les pentes des Alpes mais ceci suffit à faire le bonheur des cyclistes en quête de difficultés, et celui des promeneurs qui arpentent, tout au long de l'année, les sentiers de randonnée.

Le chemin de grande randonnée G.R. 123 et le circuit de la Fontaine Saillart traversent la commune et sont désormais très fréquentés.

Une grande variété de paysages fait le charme de notre commune : vallée humide et marais, plateau calcaire, bois et étangs s'offrent à la vue des promeneurs, tout au long des chemins et des sentiers. La commune possède une forêt de 100 hectares, les Bois des usages. La tradition orale rapporte, qu'en des temps immémoriaux, ces bois auraient été offerts à la commune par une personne que l'on a coutume d'appeler « la Dame des Usages ».

Le village aujourd'hui

Avec ses 600 âmes, la commune a retrouvé sa population d'il y a 130 ans.

La vitalité de ses associations, ses trois classes d'écoliers, la qualité de son accueil et son savoir-faire en matière d'organisation de manifestations s'allient au caractère champêtre de ses paysages pour offrir la meilleure qualité de vie possible.