Vivre au village

Les associations

Association

Contact

Adresse

Téléphone

AEP "André MARESSE"

Jean-Michel STRIPPE

1 bis route de St Claude

60490 Mareuil La Motte

03 44 42 57 08

Amicale de Chasse

Dimitri FOURNIER

Rue de Gury

60490 Mareuil La Motte

Amicale de pêche

Christian TASSART

12 bis route de St Claude

60490 Mareuil La Motte

03 44 42 65 61

Les "BARBAPAPAS"

Parents d'élèves

Véronique CARROYE

5 rue Neuve

60490 Mareuil La Motte

03 44 42 27 51

Football club

Nicolas COULON

5 rue des Amazeaux

60490 Mareuil La Motte

06 19 55 27 95

"Les Galocheux"

Roger PILLOY

6 rue Neuve

60490 Mareuil La Motte

03 44 42 57 59

"Je tu lis" Bibliothèque

Gaël GUILBERT

23 rue de la Caisse

60490 Mareuil La Motte

03 44 42 60 98

"Le Second souffle"

Nelly LE BOURDELLES

Rue de la Valléclaire

60490 Mareuil La Motte

Abécédaire des bons usages et de la citoyenneté

« Pour bien vivre en société, il faut que chacun d'entre nous ait du savoir-vivre. Ce savoir-vivre en société passe par le respect de l'autre, par le respect des usages, des convenances et des réglementations, par le respect de la Nature... »

Il ne s'agit pas d'une limite donnée à notre liberté individuelle mais bien la condition de la liberté de tous.

A

  • Affouages : Possibilité proposée à une personne, ayant droit, d'obtenir du bois dans une forêt ne lui appartenant pas. Ce droit, hérité des pratiques sociales de l'ancien temps, a été maintenu à Mareuil (voir ayant droit, Usages ).

  • Arbres, arbustes : La simple présence d'un arbre et une mauvaise connaissance des usages ou de la réglementation peuvent suffire à créer un problème de voisinage. Pour éviter ceci, il suffit de penser à quelques règles simples :

    • Si un arbre ou une haie doivent atteindre plus de deux mètres, il convient de les planter à un minimum de 2 mètres de la limite séparative de la propriété.

    • Une haie ou des arbustes qui seront limités à une hauteur maximale de deux mètres doivent être plantés à 50 centimètres de la limite séparative.

    Enfin le propriétaire de ces végétaux doit éviter que des branches viennent en surplomb de la propriété voisine.

  • Animaux (voir SPA) : Tout propriétaire d'un animal de compagnie devrait signaler son existence à son assureur afin que celui-ci couvre les dommages qu'il pourrait causer à des tiers.

  • Arnaques : Il peut vous arriver d'être sollicités par des démarcheurs qui se réclament d'une quelconque habilitation délivrée par une administration ou par la mairie. On vous proposera, par exemple, un diagnostic gratuit de l'état de vos charpentes ou l'appareil miraculeux qui fera de votre eau la « merveille des merveilles ».

    Ce genre de pratique relève très souvent de l' « attrape-nigauds » et doit susciter la plus grande méfiance de votre part.

    Par ailleurs, et a priori, la mairie n'accrédite pas ce genre de démarchage à domicile ou par téléphone.

  • Arrêt de cars : Les arrêts de car sont des espaces publics. A ce titre, ils méritent d'être, un tant soit peu, respectés. Pourtant, aucune commune n'échappe hélas à cette propension qu'ont certains adolescents à en faire un lieu de rendez-vous et, surtout, un « espace d'expression » : les graffitis maculent les murs, les cannettes de bière, une fois vidées, sont abandonnées aux bons soins des employés communaux. A l'instar des grands fauves et afin comme eux, la nuit venue, de bien marquer le territoire, on y urine vaillamment.

  • Associations : Sous la III° république, en 1901, a été votée une loi mettant fin à des à une tradition séculaire de répression des associations indépendantes. Depuis , les associations type loi de 1901, font partie du paysage social et économique de la nation.

    Toute association peut se créer dès lors que son objet n'est pas contraire à l'ordre public et aux bonnes mœurs.

    Les associations 1901 sont sans but lucratif mais peuvent dégager des bénéfices. La seule condition à respecter est que d'une manière ou d'une autre ces bénéfices ne soient pas répartis entre les membres de l'association.

    Chaque association se créant doit déposer en Sous-préfecture une déclaration de constitution.

  • Assurance fuites d'eau : Il est possible qu'une fuite d'eau survienne dans votre propriété sans même que vous vous en aperceviez. Il peut en résulter des centaines de mètres cubes d'eau potable qui seront relevés à votre compteur et facturés par la SAUR. Désormais, plus aucun recours n'est possible car il existe une assurance fuites qui couvre ceci. Vous en avez été informés par une proposition accompagnant votre facture et nous ne saurions que vous conseiller d'y souscrire.

  • Ayant droit : Ce terme désigne une personne habitant la commune, représentant un foyer et qui, à ce titre, peut prétendre aux coupes d'affouages (voir ce mot).

B

  • Bénévolat : voir Associations. Le mot vient du latin benevolus (= bienveillant, celui qui veut, qui souhaite le bien) .

    Les bénévoles œuvrent, non pas pour eux mais pour les autres. Ils ont droit à notre plus grande gratitude car, éloignés des égoïsmes individuels, ils œuvrent pour l'harmonie sociale.

  • Biens communaux : La commune possède en propre 227 hectares de terres et immeubles. C'est son patrimoine. Une partie de celui-ci a un usage public. Ainsi en est-il des écoles, du stade, de la salle polyvalente, de la mairie, de l'étang des sources, de l'église, des Bois des usages etc.

    Une autre partie des biens communaux fait l'objet de locations.

    Il en est ainsi du café du village, de la salle de fêtes et de 73 hectares de terres agricoles.

    L'Amicale des chasseurs du village, quant à elle, jouit du « droit de chasse » pour ce qui est de la Forêt communale des Usages.

  • Bruit : Le bruit est l'une des nuisances les moins bien acceptées nous disent les études d'opinion. Evitons donc d'incommoder les oreilles voisines : personne n'est obligé d'apprécier les décibels de musique techno émis par la sonorisation d'une voiture en stationnement ou les aboiements sempiternels d'un chien, etc.

C

  • Caniveaux : Le Pays des Sources finance un balayage trimestriel des caniveaux de chacune des 47communes.

  • Cannettes (de bière le plus souvent) : La cannette est un récipient, d'une contenance de 25 ou 33 cl, destiné à contenir un liquide quelconque. Du moins le croit-on souvent.

    Cependant, cet objet pour peu qu'il ait contenu de la bière, devient le symptôme d'une révolte juvénile. C'est ainsi que l'on voit trop souvent fleurir, les beaux jours arrivant, les débris de cannettes fracassées sur la pelouse de la place publique. On ne peut qu'être confondu de stupeur devant cette pratique.

  • Carrières : Les carrières à ciel ouvert (marnières) font l'objet d'une réglementation très précise qui vaut pour les exploitations privées et les carrières communales.

    La municipalité, a souhaité se conformer à cette réglementation pour ce qui est des parcelles « Communes des carrières » et un arrêté municipal a été pris en ce sens.

  • Chardons : La réglementation veut que les chardons soient fauchés après la floraison et, en tous les cas, avant que les graines soient parvenues à maturité.

    En effet, la dissémination de ces graines a pour conséquences une nuisance agricole certaine et, donc, l'utilisation d'un surcroît de produits phytosanitaires : ce dont la nature et les nappes phréatiques n'ont guère besoin.

  • Chasse : La chasse, qui était le privilège exclusif des nantis de l'ancien régime, est depuis longtemps un droit acquis par l'ensemble des citoyens. Dans l'économie de subsistance de l'époque, c'était un progrès certain pour l'immense majorité d'une population paysanne trop souvent privée d'alimentation carnée.

    Cette motivation alimentaire a disparu depuis longtemps mais quoi que l'on puisse penser de ce qui est devenu une simple activité de loisirs, la commune demeure attachée au caractère démocratique de la chasse et ouvre ses terres et ses bois à l'ensemble des chasseurs de la commune.

    Elle n'est pas seule à le faire, rejointe en ceci par nombre de propriétaires.

    Cependant, en raison de l'engouement actuel pour les promenades au long des chemins, la cohabitation des chasseurs et des randonneurs peut être source de conflits ou de dangers potentiels. Nous comptons sur le savoir-vivre de tous et le respect des consignes de chasse pour éviter cela.

  • Clôture : Désormais la pose d'une clôture ne relève plus d'une autorisation des services d'urbanisme de la DDE. Une simple déclaration en mairie est suffisante (hormis pour ce qui est des propriétés situées dans le périmètre historique).

  • Compostage : La communauté de communes propose aux particuliers qui le souhaitent des bacs de compostage. Pour tout renseignement s'adresser au Pays des Sources.

  • Cran (voir Carrières)

D

  • Déchets verts : A la campagne, les déchets verts (tontes des pelouses, élagages, entretien des haies, feuilles mortes) représentent, au final, un tonnage très important.

    Ceci avait des répercussions importantes dans le budget « Ordures ménagères » du Pays des Sources et donc sur nos impôts. Dorénavant les déchets verts ne font donc plus l'objet d'un ramassage au porte-à-porte car des solutions alternatives existent, dépôt en déchetterie ou compostage.

    Se débarrasser de ses déchets verts au long d'un chemin ou dans la nature, n'est pas une solution alternative mais bien une invitation à instituer un dépôt d'ordures sauvage.

  • Déchetterie (voir Ordures ménagères)

  • Déclaration de travaux : Procédure administrative concernant entre autres les extensions d'habitation, les créations de bâtiments, les modifications de façade, l'ajout ou la suppression d'ouvertures, la pose de Velux etc. L'autorisation est délivrée par les services de la DDE et les imprimés sont disponibles en mairie.

    Nota bene : dans le cas d'une extension, si la surface au sol excède 20 mètres carrés, un permis de construire est nécessaire.

    Dépôts d'ordures sauvages : Malgré l’existence, au XXI° siècle, d' une gestion rationnelle des ordures ménagères et autres déchets, il ne passe pas de mois sans que l'on signale, en mairie, la présence d'ordures diverses dans la nature, au bord des chemins : bouteilles, gravats, encombrants, végétaux, sacs poubelles ...

    Nous osons espérer que ceci n'est pas le fait d'habitants de la commune.

    Divagation des chiens : Bien que les chiens soient souvent de sympathiques animaux, leur divagation peut amener divers ennuis : sacs poubelles éventrés, frayeur bien compréhensible de la population, crainte des morsures...

    Par ailleurs, les propriétaires de chiens de certaines races reconnues pour leur agressivité particulière (dogues allemands, rottweillers...) se doivent de déclarer leur animal.

    Développement durable : "Répondre aux besoins du présent sans compromettre la capacité, pour les générations futures, de répondre aux leurs"

E, F, G

  • Élections : L'inscription sur les listes électorales se fait de manière automatique pour ce qui concerne les jeunes qui atteignent 18 ans, dans la mesure où ceux-ci sont connus des services de la mairie.

    Par contre, la démarche doit être volontaire pour les autres personnes : nouveaux habitants dans la commune, personnes venant d'acquérir la nationalité française ou encore personnes qui n'ont jamais été inscrites.

    La date limite d'inscription est le 31 décembre de l'année en cours pour être électeur l'année suivante.

  • Fontaines : Des décennies durant, les habitants de la commune ont pu s'abreuver à l'eau des deux fontaines du village. Il n'en va plus de même aujourd'hui et peu s'y risquent encore.

    En effet, les normes sanitaires de notre époque ne confèrent aucune potabilité à ces eaux.

  • Fréquentation scolaire : La fréquentation scolaire, hormis raisons exceptionnelles telles la maladie ou certaines raisons familiales, est obligatoire pour les enfants de 6 à 16 ans.

  • Glace: Durant les périodes de gel importantes, l'Etang des Sources est interdit à la fréquentation. La couche de glace qui peut s'y former n'offre en effet aucune garantie de résistance aux imprudents qui oseraient s'y aventurer.

  • Glas : (voir Obsèques)

  • Guêpes : Le C.P.I de Mareuil n'est plus en mesure d'assurer l'élimination des nids de guêpes, frelons, abeilles, etc.

    Il vous faudra donc en passer par le Centre de secours de Ressons et l'intervention vous sera facturée.

H, I, J, K, L, M, N, O

  • Haies : (voir Arbres, arbustes)

  • Limitation de vitesse : La vitesse des véhicules est limitée dans le village à 50 km/h.

    La partie centrale de la commune (depuis le bas de la rue de l'Eglise et le bas de la rue de Saint-Claude) est, quant à elle, limitée à 30 km/h.

  • Moteurs (réglementation des bruits de moteurs) : Un arrêté préfectoral réglemente l'utilisation des moteurs thermiques ou électriques dès lors qu'ils sont bruyants et, donc, peuvent occasionner une gêne pour le voisinage.

    L'utilisation est autorisée :

    • du lundi au vendredi de 8h00 à 12h00 et de 13h30 à 19h30

    • les samedis de 9h00 à 12h00 et de 15h00 à 19h00

    • les dimanches et jours fériés de 10h00 à 12h00

  • Motos, mobylettes : Les conducteurs de motos et mobylettes doivent se conformer à la réglementation générale en matière de code de la route et de limitation du bruit.

  • Objets perdus / objets trouvés : Dans les deux cas s'adresser au secrétariat de mairie qui recueille bien souvent des objets trouvés par les habitants.

  • Obsèques : Afin de respecter les souhaits des familles frappées par un deuil, la commune peut procéder à l'affichage d'un faire-part dans le cadre d'affichage communal.

    De même, si la famille souhaite que soient sonnées les cloches dans les jours qui précèdent les obsèques, elle pourra prendre, en ce cas, un contact particulier avec M. Patrice Maufroy.

    Afin de respecter les convictions et le souci d'intimité de chacun, ces deux possibilités devront être clairement affirmées auprès du secrétariat de mairie.

P, Q

  • Permis de construire : Pour toute extension d'une habitation ou modification de celle-ci et pour toute implantation d'un bâtiment quelconque, un abri de jardin ou un garage par exemple, un permis de construire est nécessaire. Ceci vaut lorsque la surface excède 20 mètres carrés. Pour une surface au sol inférieure, une déclaration de travaux suffit.

  • Place publique : C'est un espace de quiétude qui entend le rester. Ainsi il est rappelé que sa pelouse est interdite à la fréquentation des véhicules à moteur et à leur stationnement, hors véhicules de service évidemment.

  • Quads, 4X4, motos tout terrain : Tous les amateurs de la conduite de véhicules à moteur dans les espaces naturels vous le confirmeront : ils sont tous de grands amoureux de la Nature. Et, puisque tous ceux « qui aiment bien châtient bien », la Nature se retrouve toute meurtrie de cette relation amoureuse.

    « Adieu quiétude des sous-bois lorsqu'arrivent les engins vrombissants et pétaradants. »

    « Douleur des chemins et des sentiers qui n'ont plus qu'à panser leurs plaies, dévastés qu'ils sont après le passage des hordes motorisées. »

    « Inquiétude du promeneur, sorti brutalement de sa rêverie solitaire. »

    « Fuite des habitants des lieux, à plumes ou à poils... »

    Cependant et quoi que l'on puisse penser de cette pratique, elle demeure autorisée dans la plupart des cas, hormis la circulation hors chemins et dans les sous-bois.

  • Qualité de l'eau : L'eau que nous buvons est distribuée par la SAUR, filiale de la CGE, dans le cadre d'un contrat d'affermage signé par le SIAE de Margny-sur-Matz. Provenant d'un puits situé au Plessier-de-Margny, elle est distribuée dans 6 communes : Margny, Marquéglise, Vignemont, Vandelicourt, Gury et Mareuil. Elle fait l'objet d'analyses régulières et, malgré la présence importante de nitrates et de molécules issues des pesticides et autres produits phytosanitaires, sa qualité demeure acceptable.

    L'eau est une ressource que nous a confiée la Nature : ayons cependant toujours à l'esprit la fragilité de cette ressource. Les périodes d'inondations suivies de périodes d'assèchement des nappes phréatiques nous le rappellent.

    Cependant, au-delà de la quantité, c'est bien la qualité de l'eau qui inquiète le plus et là, chacun dans notre société, a sa part de responsabilité.

R, S

  • Rats, raticide : La commune dispose d'un stock de raticide sous forme de blé empoisonné à disposition des personnes incommodées par la présence de rats dans leur propriété. S'adresser en mairie en cas de besoin.

  • Responsabilité parentale : Elle s'exerce à Mareuil comme ailleurs. Même si des espaces publics de la commune sont fréquentés par des mineurs, les parents demeurent responsables des actes et du comportement de leurs enfants. Ils ne pourraient en faire incomber la responsabilité à la municipalité.

  • Ru, ruisseaux : Le territoire est traversé par un ruisseau, le Ru de Mareuil. Il naît à Gury et se jette dans le Matz à Margny-sur-Matz. La législation impose à chaque riverain l'entretien de la berge du cours d'eau dont il est riverain.

  • Sépultures :Chaque sépulture du cimetière communal, dans ses strictes limites, appartient en propre à la famille du défunt qui s'y trouve.

    Ceci confère à cette famille l'obligation d'entretien de la concession.

    L'ancien cimetière n'offrant plus de possibilités de proposer de nouvelles concessions, une extension a été réalisée.

    Le régime est celui de la concession à perpétuité au tarif actuel de 210 € ou 420 €, selon la surface et hors droits d'enregistrement. La possibilité d'acquérir une concession est limitée aux habitants du village, résidents principaux ou secondaires, et à toute personne physique inscrite au rôle des impôts directs communaux.

  • SPA : La commune a signé une convention avec la S.P.A locale. Cette convention stipule que tout placement d'un animal au refuge SPA, - en général un chien ou un chat-, devra préalablement avoir le visa de la mairie.

    A noter que la SPA ne vient plus sur place récupérer l'animal et que celui-ci doit donc être porté au refuge par la personne demanderesse.

T

  • Taxes locales : Votées chaque année, fin mars, par les Conseils municipaux, elles sont au nombre de quatre : T.H. (= taxe d'habitation), T.F.B. (= taxe foncière sur le bâti, c'est-à-dire les constructions, les maisons...), T.F.N.B. (= taxe sur le non bâti, sur les terrains) et T.P. (taxe professionnelle).

    La consultation des feuilles d'impôts, délivrées par l'administration fiscale, montre les parts respectives de la Commune et des autres collectivités : la Région, le Département, les SIVOM, la Communauté de communes, etc ....

  • Tondeuses (voir Moteurs)

  • Tri sélectif (voir Ordures ménagères)

  • Trottoirs : L'usage veut que les trottoirs d'une commune relèvent d'une curieuse réglementation. Espaces publics, ils appartiennent à la commune. Par contre, leur nettoyage revient aux riverains.

    Ceci n'a guère d'incidence hormis durant les périodes de neige pendant lesquelles le riverain se doit de les dégager.

U, V, W, X, Y, Z

  • Usages (Bois des) : La tradition orale locale rapporte que la commune aurait bénéficié d'un don ou d'un legs fait par une personne que la coutume désigne sous le nom de la Dame des Usages.

  • Véhicules (à moteur dans les espaces naturels) (voir Quads, 4X4, motos tout terrain)

  • Voisinage : Le bon respect des règles de civilité les plus élémentaires devrait suffire à éviter les relations de mauvais voisinage.

  • ZNIEFF : Acronyme signifiant « Zone Naturelle d'Intérêt Ecologique, Faunistique et Floristique ».

    Le territoire de Mareuil est concerné par deux ZNIEFF :

    • Bois de Ricquebourg : tranche ouest de la commune allant du Marais Robin à la Motte jusqu'au bois de Ricquebourg inclus)

    • Massif de Thiescourt : en gros, le Hazoir et les Bois des Usages

Biblitohèque "jetulis"

Adresse :

1, rue de la Place

60490 Mareuil-La-Motte

1er étage de la mairie (entrée sur le côté de la mairie, porte face à l'école).

E-mail :

jetulismareuil@outlook.fr

Horaires :

Mercredi, de 16h30 à 18h00

Samedi, de 10h30 à 12h00

Fermée pendant les vacances scolaires et les jours fériés.

Tarifs de l'abonnement annuel par famille :

Adhésion livres : 3€

Adhésion livres + multimédia : 5,50€

Prêts :

3 livres par personne pour 3 semaines.

3 K7 vidéo, 3 K7 ou CD audio ou 1 DVD par quinzaine.

Calendrier des animations

Chasse aux oeufs

Dimanche de Pâques

Brocante

Fête des mères

24 heures de pêche

1er dimanche de juin

Fête de la Musique

21 juin

Kermesse scolaire

Fin juin

Feu d'artifice

13 juillet

Complément

Retraite aux flambeaux

Feu d'artifice tiré depuis l'étang

Bal populaire place de la Mairie

Kermesse place de la Mairie

14 juillet

Fête foraine

Premier weekend de septembre

N'hésitez pas à visiter le site de l'AEP pour plus de détails.

http://aep-mareuil.com